Tremblant, IRONMAN et 1VIEtesse

Ce dimanche 16 août, 2 500 athlètes nageront, pédaleront et courront, certains même jusqu’à 17 heures d’affilée, dans l’espoir de remplir l’un des exploits d’endurance les plus difficiles qui soient: une compétition IRONMAN! Chaque année, nous entendons des histoires de courage et de détermination inspirantes reliées à cet événement et, cette année, nous avons choisi d’en partager une avec vous.

Vivant, travaillant et s’entraînant à Tremblant, Steve Deroy, Patrick Lussier et Daniel K. Cooper sont des athlètes locaux qui utilisent au maximum le terrain de jeu qu’offre Tremblant. Courant sous la bannière de l’équipe 1VIEtesse pour la Force, ils ont décidé d’ajouter un défi supplémentaire à leur course IRONMAN cette année. Afin de sensibiliser la population à la Fondation La Force, ils rouleront les 180 kilomètres du parcours de vélo sur des vélos de piste à simple vitesse (1 vitesse d’où le nom « 1VIEtesse »).

Comme la course en question aura lieu ce week-end, nous avons rencontré Daniel K. Cooper, un des membres de cette équipe. Parlant au nom de ses coéquipiers, qui sont fort occupés en ce moment avec leurs emplois, famille et préparatifs de dernière minute pour l’événement, Daniel nous a parlé de leur entraînement, de leurs expériences et de leurs objectifs.

Qu’est-ce Tremblant représente pour vous?

Tremblant, c’est chez nous. Nous sommes fiers d’y vivre et de partager avec la communauté. En tant qu’athlètes, nous participons tous à un grand nombre d’activités locales et pratiquons de nombreux sports qui sont offerts dans la région : le vélo de route et de montagne, la randonnée alpine, la planche à rame (stand-up paddle board), l’escalade, la natation en eau libre, la course en sentier et, bien sûr, le triathlon. Le merveilleux lac Tremblant, l’ambiance détendue et la montagne elle-même font de Tremblant un véritable terrain de jeu pour les amateurs de sport.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons l’une des meilleures destinations IRONMAN au monde. D’ailleurs, nous sommes tellement fiers que l’événement Subaru IRONMAN Mont-Tremblant soit notre course locale. Notre expérience à l’événement IRONMAN 70.3 de juin dernier était incroyable. La foule, l’énergie, l’atmosphère… C’est tellement agréable de courir ici quand les gens vous encouragent tout au long du parcours et crient votre prénom! Le support de la communauté locale et les merveilleux bénévoles, en plus du site lui-même, forment la toile de fond parfaite pour une course spectaculaire.

 

Parlez-nous un peu de votre entraînement.

Honnêtement, nous sommes gâtés ici. Nous vivons à côté d’un lac de 11 km avec une eau cristalline, nous avons des centaines de kilomètres de sentiers en forêt et nous sommes entourés d’innombrables routes vallonnées. Ainsi, l’entraînement à Mont-Tremblant est toujours très varié. En faisant autant de sports, on travaille plusieurs groupes musculaires sans trop avoir l’impression de s’entraîner. La planche à rame (SUP board) sur le lac est excellente pour les muscles abdominaux et dorsaux. La course en sentier, surtout sur la montagne, travaille puissance et stabilité. Il y a tellement de sentiers dans la région que j’ai l’impression de voir quelque chose de nouveau à chaque fois que je cours. Le lac est un endroit de rêve pour la natation, avec un accès au plan d’eau du mois de mai au début octobre et même un couloir sécurisé pour nager. Pour le vélo de route, nous sommes choyés avec le Nordet : une route de vélo vers Saint-Donat qui, selon le chemin emprunté, peut vous offrir près de 2000 mètres de dénivelé! Enfin, il ne faut pas oublier les succulents ravitaillements offerts dans la région : cuisine française classique, cafés, restaurants et marchés de produits santé… Sans oublier mon arrêt favori : les microbrasseries !

Comment restez-vous actif au cours de l’hiver?

En étant constamment dehors! Je cours rarement l’hiver, mais si je sors, je cours en sentier de montagne ou en raquettes. La majeure partie de mon entraînement se fait en ski de randonnée alpine. Mes partenaires et moi ne nous lassons jamais de monter et descendre la montagne sur les sentiers de randonnée balisés. Nous diversifions nos activités avec du ski de fond, du skating, du fat bike, de l’escalade sur glace et, bien sûr, en dévalant la montagne sur des skis. Cet hiver, nous allons même avoir une nouvelle piscine semi-olympique dans la ville et cet endroit sera idéal pour s’entraîner.

Quels autres événements faites-vous?

En tant qu’athlètes commandités des Boutiques Tremblant, nous avons l’opportunité de partager notre passion avec d’autres athlètes et la communauté locale qui cherchent à découvrir un nouveau sport ou tout simplement pour la mise en forme. Patrick dirige le Club de course en sentier de la boutique Salomon et nous accompagnons des groupes de différentes capacités sur des sorties d’une heure, deux midis par semaine. Pat a aussi créé le 10 km, 5 km et 1 km de la Classique Salomon qui a lieu chaque automne.

En hiver, nous accompagnons les gens sur la montagne lors de sorties de randonnée alpine. Au cours de la dernière année, nous avons participé au développement du Festival Rando Alpine. En général, nous encourageons les gens à sortir dehors et à atteindre leurs objectifs, le tout dans un environnement amusant.

Parlez-moi de vos coéquipiers.

Pat a toujours été un de mes héros sportifs. Son endurance, sa puissance et sa tolérance à la douleur, combinées à son historique de courses, non seulement en ski alpin mais aussi dans des courses d’endurance (ECO CHALLENGE), font de lui une personne très inspirante. J’ai des petites doses d’humilité lorsque j’écoute ses histoires hilarantes pendant qu’il me dépasse sur une pente abrupte, à peine essoufflé!

Steve, c’est mon gourou du triathlon. Il m’a aidé dans mon processus d’entraînement en chemin vers mon premier triathlon. Il était là aussi pour me coacher lors de mon premier IRONMAN à Tremblant en 2013. Son titre de « gourou » a été confirmé en 2014 lorsqu’il a couru trois IRONMAN 70.3 pour se qualifier pour la course de Mont-Tremblant lors des Championnats du monde de 70.3. Motivation et passion ne commencent pas à expliquer la force brute qu’est Steve Deroy.

Qu’est-ce que l’équipe 1VIEtesse et comment s’est-elle formée?

L’équipe s’est formée après la saison IRONMAN, en 2014, lorsque Steve a obtenu une place aux Championnats du monde. Étant donné qu’il travaillait dans l’organisation, Pat connaissait bien la communauté IRONMAN et il était maintenant prêt à passer à l’action et découvrir les histoires par lui-même. De mon côté, j’avais juré ne jamais refaire une autre course après le 70.3 de 2014. Toutefois, en tant que bénévole à la station de course 10 au IRONMAN de 2014, j’ai eu la chance d’encourager le dernier coureur à se rendre à la ligne d’arrivée. Je fus tellement ému par mes compagnons inspirants et la force du dernier coureur que j’ai décidé que j’en avais pas encore fini avec IRONMAN. Nous étions tous prêts à nous inscrire à l’IRONMAN 2015… La seule règle était que nous le ferions différemment.

Les vélos à simple vitesse?

Nous étions tous motivés à démontrer aux gens qu’on n’a pas besoin de beaucoup d’argent ou d’équipement extraordinaire pour faire un IRONMAN. Nous voulions simplement montrer que la passion et le dévouement suffisent. Pat a proposé de faire le triathlon avec une seule vitesse et voilà! Ça semblait un peu fou, mais la folie, c’est toujours une grande source de motivation.

Quel est le lien avec la Fondation La Force?

Nous voulions que notre course signifie quelque chose. Comme Steve dit « 1 vitesse, 1 cause, 1 objectif = 1 désir d’aider les autres. » Steve est l’ami de Marie-Catherine et Danny, un couple de la région dont le fils, Anakin, a été diagnostiqué avec la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) à l’automne 2013. (Plus d’informations sur la DMD ci-dessous) Marie-Catherine, avec l’aide, entre autres, de bons amis, conseillers et avocats, a créé la Fondation La Force pour aider à la recherche sur la DMD et ainsi rendre un traitement disponible rapidement au plus grand nombre d’enfants possible. Steve nous a présenté Marie-Catherine, nous avons entendu son histoire et nous avons tous senti que sa cause ressemblait à nos valeurs d’équipe. Nous avons offert de l’aider en sensibilisant les gens à cette maladie et en utilisant notre objectif IRONMAN pour recueillir des dons. Avec la DMD, vous perdez, au fil du temps, votre force musculaire et nous faisons un événement qui en exige beaucoup : 1VIEtesse pour La Force.

_________________________________

Ci-dessous, vous trouverez une vidéo de La Force, Anakin, sa famille et l’équipe 1VIEtesse. C’est à la fois touchant et inspirant.

Pour faire un don http://www.laforce.myevent.com/index.php?l=fr

Pour plus d’informations www.laforcemd.com

INFORMATIONS SUR LA FONDATION ET LA MALADIE

La Fondation La Force a commencé avec Marie-Catherine (mère d’Anakin) et Mireille. Deux amies de longue date qui travaillent très bien ensemble. Lorsqu’Anakin fut diagnostiqué avec la dystrophie musculaire de Duchenne en octobre 2013, elles ont réalisé que très peu de mesures étaient prises au Canada pour l’avancement de la recherche.

Qu’est-ce que la DMD?

La dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) est une maladie génétique rare et progressive qui touche principalement les hommes. La progression de la DMD est implacable : les muscles du corps s’affaiblissent progressivement, laissant les garçons dans un fauteuil roulant dès l’âge de 12 ans avec une espérance de vie de 20 à 30 ans. Les enfants nés avec la DMD ne produisent pas assez de dystrophine, un composant structurel important des muscles, et ceci a pour conséquence que les cellules musculaires se décomposent et de meurent. Certains cas de DMD sont causés par des mutations, soit des erreurs dans le code génétique qui arrêtent prématurément la production de dystrophine.

Y at-il un traitement?

Bien qu’il n’y ait actuellement aucun remède ou traitement pour la DMD, il y a de l’espoir à l’horizon pour les patients canadiens et de leur famille. Ataluren, le premier et le seul traitement pour traiter les mutations reliées à la DMD, a été approuvé en Europe pour les patients qui peuvent en bénéficier. La communauté DMD au Québec espère qu’il sera bientôt disponible au Canada.

L’accès retardé à l’Ataluren signifie que certains garçons comme Anakin pourraient avoir des dommages importants et irréparables aux muscles avant que le traitement ne soit approuvé au Canada, affectant de façon significative leur qualité et durée de vie.

MISSION LA FORCE :

« Notre but ultime est de rendre le traitement disponible le plus rapidement possible au plus grand nombre d’enfants et de participer à l’avancement de la recherche sur la DMD. AVANT QU’IL NE SOIT TROP TARD!

Nous croyons que tout est possible et que toute action individuelle est importante. »

Se joindre à la discussion

1 réponse
  1. Chad
    Chad dit :

    Les trois coéquipiers d’1VIEtesse sont de véritables héros! J’espère que vos lecteurs seront inspirés par leur exemple et s’impliqueront à la noble cause de la Fondation La Force!

Les commentaires sont fermés.