Valérie Grenier : sa saison en revue

Notre athlète ambassadrice cadette, Valérie Grenier, conclut sa première saison au sein de l’équipe nationale canadienne. La skieuse, qui a grandi sur la piste de ses idoles, notamment Erik Guay, nous résume les moments clés de sa saison.
16257236499_f5900ee0e3_o-small

La saison a démarré sur une excellente note pour Valérie, alors qu’elle se classait en 16e place à la Coupe du monde de Super G de Lac Louise. Les résultats des courses suivantes, ponctués de quelques courses non complétées (DNF – Did not finish), dont deux lors de Coupes du monde de slalom géant, furent une déception pour elle. Comment a-t-elle fait face à ces premières défaites sur le circuit?

« J’ai évidemment continué à donner mon 100 % à chaque course, ainsi qu’à chaque entraînement, en espérant que mes efforts seraient enfin récompensés. »

La persévérance fut payante, puisqu’elle a remporté les honneurs en remportant la descente des Championnats du monde juniors de Sotchi. De plus, elle est montée sur la deuxième marche du podium en super G lors de cette compétition regroupant les meilleures skieuses juniors au monde.

« Ces résultats ont totalement renforci ma confiance. », s’exprime-t-elle.

Elle est par la suite revenue en Amérique du Nord, au Colorado, pour les finales de la Coupe Nor-Am, où elle a terminé 2e lors de deux descentes, remporté un slalom géant et terminé 2e en slalom. Ces résultats lui ont valu la 2e place au classement cumulatif de la saison en descente et 2e au cumulatif de la saison sur le circuit Nor-Am.

Cette saison a beaucoup changé la perspective de la jeune athlète :

« Quand je pense à ma saison, je réalise à quel point il est normal d’avoir de moins bonnes courses, et que ça ne peut pas toujours être une journée remplie de succès. Je crois qu’une fois rendue dans le cœur de la saison de course, il faut avoir confiance en notre technique de ski et ne pas essayer de se réinventer. Je me disais que j’étais assez bonne pour réussir, je devais simplement y croire à chaque nouveau départ. »

16257682387_df7c58c8f0_o-small

Passer l’hiver sur la route n’est pas chose facile, mais, avec les saisons, Valérie dit s’y être habituée. Lors de ses déplacements, Valérie aime bien faire de la lecture, passer du temps avec ses coéquipières et aller marcher et découvrir les villages où elle loge. Ces activités lui permettent de se distraire et de décrocher, surtout quand le ski va moins bien.

Qu’est-ce qui attend l’athlète dans les prochains mois ?

« Bien sûr, je retrouve ma famille et mon chez-moi puisque mes courses sont terminées. Le 22 avril, je me fais opérer aux tibias puisque j’ai le syndrome de loge chronique. Je ne sais pas encore combien de temps durera la récupération. J’ai toutefois l’intention de faire tout ce qu’il faut pour revenir à l’entraînement le plus rapidement possible. Je passerai le reste de mon été à m’entraîner : musculation, vélo de montagne et de route, ski nautique, natation et agilité afin d’être prête pour la saison 2016-17. »

Félicitations Valérie pour ta saison 2015-16 et au plaisir de te voir sur les pistes à Tremblant l’an prochain !

Se joindre à la discussion