Tonga Lumina : à la rencontre du géant

L’aventure commence au pied de la montagne, au moment où les pieds quittent le sol. À partir de l’instant où le télésiège nous attrape, rien n’est plus pareil. Le doux murmure du village s’éloigne tranquillement et, les jambes ballantes, les yeux tournés vers les étoiles, bye bye le monde.

Il faut dire que la soirée est parfaite, en pleine canicule à la fin septembre, comme si dame Nature avait mélangé les saisons juste pour le plaisir. Un par un, les invités s’engagent dans le sentier, amulette au cou. Certains sont intrigués, d’autres silencieux. Évidemment, impossible d’échapper aux deux ou trois petits comiques qui, rusés, entendent bien se moquer du géant !

Les petits pas s’activent sur le sentier. Malgré la pénombre, le sol est bien dégagé et permet d’avancer en toute confiance, le regard bien haut, vers les arbres illuminés. La pente est douce et l’odeur des feuilles monte aux narines. Le mont Tremblant dévoile son côté nocturne.

Le parcours de Tonga Lumina se découpe par tableaux, tous plus fascinants les uns que les autres. Les amulettes y déambulent, à la queue leu leu. Les yeux scrutent les ombres et explorent tout ce qui se trouve le long du sentier interactif. On arrive même à faire gronder la montagne par un simple toucher. Et à un certain moment, le géant apparaît, grandiose sur son rocher. Il nous livre son secret dans un moment majestueux. Les amulettes sont immobiles, les voix se taisent, même les petits comiques s’arrêtent et écoutent…

Cette valse des sons et des couleurs s’étend sur 1,5 kilomètre. Il y a tant à voir et à entendre que chaque personne doit assurément vivre une expérience différente de celle de son voisin. Impossible de rester insensible aux charmes de la forêt laurentienne qui s’habille de toutes les couleurs et qui se dévoile en même temps. Chacun s’attarde où bon lui semble, et certains chanceux surprennent même des chevreuils en plein souper. La forêt est invitante et magique, et les cœurs d’enfant voudraient que ça ne se termine jamais.

La balade se poursuit du côté de la piste de ski Nansen. Les invités remettent leur amulette et continuent leur chemin au son des petits cours d’eau qui ruissellent. L’heure du retour sonne et les toits colorés du village réapparaissent.

Les petits comiques finiront sûrement leur soirée en bonne compagnie dans le village piétonnier ; les enfants s’endormiront sur l’épaule de leur parent ; et les amoureux regarderont les étoiles jusqu’à tard dans la nuit. Et tous se souviendront de la légende du géant de Tremblant.

Se joindre à la discussion