L’arrivée du printemps et les grandes variations de température ont un impact important sur les conditions de neige.

Notre superviseur aux produits neige, Richard Lyng, nous dévoile les secrets de son équipe :

Tout d’abord, la neige au printemps n’est plus en forme de cristal. Elle se transforme en gouttelette d’eau. La couche supérieure de neige devient ainsi comme du «beurre» lorsque les températures se réchauffent. La neige devient alors très difficile à manier. De plus, en soirée, alors que les températures redescendent, les surfaces durcissent progressivement. Ainsi, les premières pistes à être damées seront celles qui seront les plus durcies au matin venu.

La stratégie, pour permettre à tous d’y trouver son compte sur les pistes, c’est de travailler mécaniquement les pistes expertes qui sont situées dans les secteurs exposés aux premiers rayons de soleil. Ainsi, le secteur de la Supérieure sera le plus souvent damée en premier. Les dernières pistes à être travaillées seront les pistes de niveau débutant au versant sud, puisqu’elles offriront une surface plus granulaire au matin venu et seront donc accessibles aux skieurs moins expérimentés.

L’équipe d’entretien des pistes doit évaluer la neige, le jour comme la nuit, selon l’orientation, le pourcentage de neige naturelle (qui fond plus rapidement que la neige artificielle) et les prévisions à court terme. Un plan est élaboré quotidiennement et les méthodes de damage sont ajustées. Par exemple, lorsque les cristaux gèlent, les opérations doivent se dérouler à une vitesse réduite afin d’assurer que la neige durcie soit bien concassée. Dans les cas extrêmes, la couche supérieure qui en résulte est formée de billes de neige, qui ne sont pas des plus agréables à skier, mais qui sont tout de même préférables aux plaques de glace, et qui se transforment en neige granulaire avec la chaleur.

Une autre des grandes difficultés du damage au printemps est que la neige engorgée d’eau n’offre que très peu de traction aux dameuses. Lorsqu’elles ne parviennent pas à atteindre le fond plus dur dans les pentes plus abruptes, les treuils doivent être utilisés, ralentissant davantage le processus.

«Le travail de gestion est intense sur les pentes au printemps! Il faut comprendre que la neige doit être touchée le moins possible pour optimiser les conditions, alors parfois, si nous n’avons pas travaillé une piste mécaniquement, c’est que nous avons évalué que c’est la meilleure chose à faire» confirme notre expert qui mentionne également que Tremblant a la meilleure équipe pour gérer ce type de conditions difficiles.

La meilleure astuce pour les skieurs? Suivez le soleil! Commencez la journée au versant nord et suivez la progression du réchauffement naturel des surfaces enneigées. Assurez-vous également que votre équipement est en bon ordre et que vos skis sont bien affûtés.

 

Bon ski!

 

ARVE Error: src mismatch

provider:    youtube
url: https://youtu.be/cTuSeWV3t8g

src: https://www.youtube.com/embed/cTuSeWV3t8g?feature=oembed&width=840&height=1000&discover=1
src mod: https://www.youtube.com/embed/cTuSeWV3t8g?width=840&height=1000&discover=1
src gen: https://www.youtube.com/embed/cTuSeWV3t8g