Tremblant est fier de toi Erik!

Notre athlète ambassadeur Erik Guay a réalisé sa meilleure course de la saison avec une cinquième position à Val Gardena en Italie le week-end dernier. Suivant une sixième place en descente à Val d’Isère en France à la compétition d’ouverture, Val Gardena représente son 27e top 5 de sa carrière en descente de Coupe du Monde. Il a atteint le podium alpin pour la première fois cette saison seulement un jour plus tôt avec une médaille de bronze dans le super-G masculin.

Nous sommes très fiers de notre héros local, inspirant les jeunes skieurs de Tremblant à viser plus haut et à atteindre les étoiles. Au lieu de ralentir après une sixième chirurgie au genou, Erik a utilisé ce temps pour s’entraîner et revenir encore plus fort sur les pistes. Les résultats obtenus le week-end dernier en Italie confirment son retour en force et stimulent la confiance de notre athlète. Erik est maintenant de retour à Tremblant pour un repos bien mérité et pour profiter de beaux moments en famille.

Tremblant est fier de toi Erik!

 

 

Rouler jusqu’au coucher de soleil avec Félix Burke

160710AVTSMT_felix-19707-small

Rouler les sentiers, jusqu’à ce que le soleil disparaisse au-dessous de l’horizon… Juste une des nombreuses façons dont notre athlète ambassadeur Félix Burke profite de son terrain de jeu Tremblantois. Dans la vidéo ci-dessous, suivez le champion qui s’amuse dans les sentiers de vélo de montagne avec agilité et joie de vivre!

Dans les pensées de Félix Burke : À l’approche de la saison 2016

11059957_396610560534396_4355860769518515709_n

Article écrit par Félix Burke pour le Blogue Tremblant

Les eaux qui défilent me renvoient les reflets dorés des rayons du soleil couchant alors que je roule sur la Lynx, l’un de mes sentiers préférés, qui longe la rivière du Diable. Je me perds dans mes pensées à la vue de ces superbes paysages et j’imagine toutes les nouvelles surprises qui m’attendent cette saison, et tous les souvenirs qui se forgeront dans ma mémoire dans les mois à venir. Je pense aux rires que je partagerai avec les gens que j’aime, le chahut et les cris de gloire des jeunes du camp Trail Trybe et surtout, ce que je ressentirai lorsque je récolterai le fruit de mes labeurs à l’arrivée d’une épreuve de vélo importante où tous les astres seront alignés pour moi. Toutes ces pensées me réchauffent le cœur, donnent du souffle à mes poumons et de l’énergie à mes jambes alors que j’accélère et que je sprinte vers ces précieux moments qui m’attendent.

Tout juste de retour de la côte ouest où j’étudiais à l’Université de Victoria, je me réjouis de revoir ce coin de pays si familier, de rouler sur les routes et sentiers et de passer du temps en famille. Le temps passe très vite lorsque je reviens à la maison par contre, la saison de course commence bientôt et je passerai à nouveau beaucoup de temps à voyager d’un événement à l’autre. Je dois apprendre à profiter pleinement de ces moments passés à la maison pour les traîner avec moi lorsque je m’en éloigne.

Le premier grand événement de l’année sera la Coupe du monde de Albstadt en Allemagne, qui se tiendra le 22 mai. Par la suite, je me rendrai à La Bresse, en France, une semaine plus tard. Je voyagerai avec le programme Cycling Canada NextGen, une équipe de développement de l’équipe nationale canadienne qui vise à aider les cyclistes à gravir les échelons. Je suis très fier de participer à ce programme, même si cela signifie que je doive faire des sacrifices. Le plus grand sacrifice pour moi cette année sera de manquer la Coupe Canada de Mont-Tremblant, une course que j’affectionne particulièrement et qui m’a permis de faire mes premiers pas sur le circuit national de vélo. Je suis aussi très déçu de manquer cette chance de rouler sur mon parcours préféré devant mes amis et ma famille, mais je me console d’avoir la chance de faire mes preuves sur la scène internationale sur le circuit de la coupe du monde. C’est un défi qui me stimule et je crois que les leçons que j’ai tirées de mes courses sur la Coupe Canada de Mont-Tremblant m’aideront en Europe.

® J-F Leclerc 2015

® J-F Leclerc 2015

Mes autres objectifs de taille pour cet été sont les championnats du monde en République tchèque, les championnats nationaux et la coupe du monde au Mont-Sainte-Anne. Je vais aussi m’occuper de mon camp de vélo Trail Trybe et m’appliquer à créer une plateforme plus solide pour introduire des gens au sport du vélo de montagne. Pour souligner la troisième année de mon camp et son expansion, j’offrirai trois sessions cette année. Pour de plus amples détails, veuillez vous rendre sur www.traitrybe.com. D’où me vient le nom Trail Trybe? Je l’ai choisi parce que nous y sommes tous liés par la passion du sport qui est représentée par les sentiers (trail). Nous roulons ensemble et prenons soin l’un de l’autre, connectés par la même raison de suivre les sentiers, peu importe nos différences. J’ai été inspiré par les tribus nomades de la Mongolie. Lorsque je roule avec des jeunes, je comprends la raison d’être de ce sport et je l’apprécie vraiment. J’espère que ce camp aidera à positionner Tremblant comme destination de prédilection pour le vélo de montagne et que cela donnera un coup de pouce à ce sport dans la région.

Cette saison apportera son lot d’événements tout aussi excitants les uns que les autres, mais j’espère pouvoir apprécier les petites choses de la vie autant que les événements d’envergure, comme aller courir avec mon chien le matin, regarder un film avec ma famille ou nettoyer mon vélo dans la cour à l’avant de la maison. Je suis très reconnaissant de tout ce qui m’arrive et je compte bien en profiter à chaque instant.

Au plaisir de vous croiser sur les sentiers,

Félix

Nouvelle saison, nouveau défi pour Brittany : du ski alpin au ski cross

140121AVTSMT Brittny Phelan-6773-edit

Récemment, notre athlète ambassadrice Brittany Phelan, 24 ans, a fait un choix intéressant. Rassurez-vous, elle n’abandonne pas ses skis! Elle choisit plutôt d’entamer cette nouvelle saison avec un nouveau défi! Voici notre entrevue avec la jeune championne :

Bonjour Brittany. Nous sommes très heureux de t’accueillir à Tremblant pour discuter de ta décision de passer du ski alpin au ski cross. Peux-tu partager avec nous ce qui a motivé ce changement de discipline?

Après huit ans avec l’équipe nationale Ski Alpin Canada et mes premiers Jeux olympiques, j’ai commencé à envisager un passage vers l’équipe de ski cross. C’est une discipline que j’ai toujours aimé regarder et mon entourage croyait en mon talent. J’ai grandi en skiant à Tremblant. J’adorais les sauts, les modules et tout ce qui était « ski ». Pourtant, des années de routine ont commencé à peser sur moi. J’ai beaucoup de chance de pouvoir suivre ma passion et de remporter une médaille olympique dans cette discipline nouvelle et rafraîchissante.

D’après toi, quelles sont les différences entre un athlète alpin et un athlète cross?

La course alpine implique de skier individuellement sur un parcours de neige dure, aussi vite que possible. Le ski cross, quant à lui, consiste à dévaler un parcours avec trois autres personnes, exécuter des sauts et contourner des piquets.

Brittany ski cross

Vous êtes un joueuse d’équipe, donc je suppose que c’est un plus! Qu’est-ce que vous aimez le plus au sujet de votre nouvelle discipline?

C’est un changement rafraîchissant et je suis très excitée à l’idée de pratiquer un nouveau sport. J’adore skier aussi vite que possible tout en effectuant d’importants sauts, en sachant exactement, à tout moment, quelle place que j’occupe au classement.

Ce que j’ai toujours aimé à propos de la course était d’être en ski. Je voulais toujours être la meilleure skieuse du monde. Le ski cross me donne donc une nouvelle perspective sur un sport que je connais et que j’aime depuis mon enfance. J’ai hâte de maîtriser le ski encore plus à travers une nouvelle facette du ski de compétition.

Avec cela à l’esprit, quels sont tes espoirs et tes objectifs pour l’année à venir?

Comme beaucoup de gens le savent déjà, mon but ultime est de monter sur le podium aux Jeux olympiques de 2018 à Pyeongchang. Je crois pouvoir être un atout pour mon équipe sur le circuit de ski cross et j’ai hâte de relever de nouveaux défis. C’est un vrai vent de changement rafraîchissant pour ma carrière! Cette année, j’espère terminer dans le top 10 du circuit de la Coupe du monde.

Wow, voilà qui est inspirant pour nous tous : toujours viser plus haut et rechercher de nouveaux défis à travers des expériences renouvelées! 

T2218JS2-853-edit Brittany

Merci Brittany et au plaisir de suivre ton cheminement dans ta nouvelle discipline!

Encouragez Brittany sur son chemin vers les Jeux Olympiques, les X-Games et la Coupe du Monde en visitant sa page MakeAChamp (en anglais seulement): makeachamp.com/brittanyphelan

Retour sur la saison de nos athlètes ambassadeurs – été 2015

Athlètes Ambassadeurs été 2015

Quelle saison pour nos athlètes ambassadeurs été : skieur nautique Pierre Plouffe, triathlète Magali Tisseyre et cycliste Félix Burke! L’été est maintenant terminé et nous les avons rencontrés pour qu’ils nous racontent leurs aventures, ce qu’ils ont vécu pendant tous ces mois chauds et ensoleillés et aussi pour connaître leurs projets pour l’année prochaine.

Comment résumeriez-vous votre été 2015?

Pierre Plouffe : « Ma saison se terminera officiellement ce dimanche, en Floride, lors de la compétition chez McCormick’s. Je suis quelqu’un qui met la barre très haute et je peux dire que mon été a été à la hauteur. J’ai subi plusieurs traitements de chimiothérapie et j’ai eu de moins bonnes journées, mais j’ai tout de même complété toutes mes compétitions! J’ai même réussi à établir trois records canadiens, un dans chaque discipline : sauts, slalom et figures. Je pourrais dire que mon été fut, somme toute, fantastique! »

Magali Tisseyre : « Cet été, j’ai connu trois de mes plus belles performances en carrière : une 2e position à l’événement IRONMAN 70.3 Monterrey au Mexique, une 2e position au IRONMAN 70.3 Vineman en Californie et une 4e position au Championnat du monde IRONMAN 70.3 en Autriche. Mais j’ai également dû surmonter bon nombre d’obstacles!

J’ai connu un problème mécanique en vélo lors de l’événement Oceanside; une crampe à la jambe m’a empêchée de terminer la portion vélo à la maison, à Tremblant; et j’ai eu une côte disloquée suite à une chute à vélo lors de la course St. Anthony’s en Floride.

En résumé, c’était une saison remplie d’émotions et d’apprentissage. J’ai également pris de la confiance. J’ai hâte à 2016! »

Félix Burke : « Mes aventures estivales ont commencé avec la Coupe Canada à Tremblant. Avec son ambiance enivrante et un parcours impressionnant, c’est assurément le moment fort de la saison. Puisque Tremblant est mon chez-moi, je voulais absolument repousser mes limites. La course a très bien été et j’ai réussi à me classer 2e chez les U23 à ma première année dans cette catégorie. Une performance dont je suis fier et qui m’a motivé toute la saison. Ce fut vraiment une journée spéciale : partager mon terrain de jeu avec les meilleurs compétiteurs du pays.

Les Coupes Canada suivantes m’ont posé un véritable défi. De la malchance et une blessure m’ont empêché de performer à la hauteur de mes attentes. Toutefois, mon camp de vélo, qui a eu lieu peu de temps après, m’a définitivement remonté le moral.

Le camp de vélo est un événement très spécial pour moi. Ce camp me donne la chance de partager ma passion avec les jeunes de la région. Leur attitude et leur enthousiasme me rappellent pourquoi je suis en amour avec ce sport et les jeunes me donnent beaucoup d’inspiration. Cette année, nous étions une dizaine à attaquer les sentiers. Des sauts, des descentes escarpées et des racines, il y en avait pour tout le monde! L’après-midi que nous avons passé à la plage lors de la dernière journée du camp est l’un de mes plus beaux souvenirs de l’été.

Plusieurs autres compétitions, tels la Coupe Canada #4 à Baie-Saint-Paul, les Championnats canadiens et les Coupes du monde au Mont-Saint-Anne et à Windham dans l’état de New York, m’ont permis de me dépasser. En résumé, j’ai eu un merveilleux été, bien rempli, et je suis fier de mes résultats.

Quels sont vos projets pour l’hiver?

Pierre Plouffe : « Je serai au Mexique en novembre, en tant que coach pour le Championnat du monde open. Ensuite, pour une 22e année consécutive, je rejoindrai l’équipe de l’École sur neige Tremblant. J’adore enseigner le ski, partager ma passion pour la région de Mont-Tremblant et faire partie d’une si belle équipe. »

Magali Tisseyre : « Il me reste une course à faire avant la fin de la saison : le IRONMAN 70.3 de Los Cabos au Mexique. Ensuite, ce sera le repos du guerrier. Il n’y aura aucun entraînement planifié pendant environ deux semaines, ce qui veut dire que j’irai probablement avec mon copain Eric faire du surf sur les plages de la Californie, découvrir de nouveaux cafés et restos dans ma région et sortir avec mes amis. Eric et moi souhaitons également dénicher un véhicule de type Westfalia pour découvrir la côte ouest de la Californie jusqu’à Whistler et camper en chemin. Le projet est ambitieux, mais il est réalisable! Début novembre, je me rendrai dans l’Ouest pour apporter ma contribution à un camp de triathlon. Bien sûr, je serai de retour au Québec pour rendre visite à ma famille et me ressourcer! »

Félix Burke : « Je suis présentement à l’Université de Victoria pour poursuivre mes études en commerce. Les feuilles tombent—ainsi que le mercure—mais pas ma motivation! Les beaux moments que j’ai vécus cet été en voyageant en Amérique du Nord et sur mon terrain de jeu à Tremblant resteront dans mes pensées cet hiver. Ces souvenirs seront même ma motivation lors d’entraînements difficiles! J’aimerais remercier ma famille, ma copine, mes amis, le Centre de villégiature Tremblant, JoVelo, Cannondale et mes autres commanditaires. Sans votre support, je ne vivrais jamais d’aussi belles expériences. »

Qu’avez-vous en ligne de mire pour 2016?

Pierre Plouffe : « Dès le mois de mars, je serai de retour en Floride où je ferai du coaching jusqu’au mois de mai. Ensuite, je m’entraînerai tout l’été pour les Championnats du monde 2016. Ce sera le point culminant de ma saison de compétitions et j’ai très hâte. La date et l’endroit n’ont pas encore été confirmés, mais ça se jouera entre la France, l’Italie, le Pérou et le Chili. »

Magali Tisseyre : « Je planifie un horaire de compétition similaire en 2016. Certaines courses seront différentes, mais je me concentrerai toujours sur le Championnat du monde 70.3—mon objectif ultime—et les courses olympiques sans sillonnage. Je veux continuer à m’améliorer sur les distances 70.3 et olympiques et retourner au Championnat du monde 70.3 car je rêve encore de gagner ! »

Félix Burke : « J’aimerais faire grandir mon projet de camp de vélo à Mont-Tremblant. Pour ce faire, j’aimerais organiser plusieurs fins de semaine de camp de vélo et former un partenariat avec les commerces locaux pour créer une meilleure expérience. Je continue à viser un podium aux Championnats canadiens et je compte me hisser sur la première marche un de ces jours. »

 

Résumé vidéo de la saison de Magali (en anglais seulement) :

After Alcatraz, before Tremblant: https://vimeo.com/130816380

Beijing international race recap: https://vimeo.com/141140314

Training this summer: https://vimeo.com/131997176

Championnats du monde (vidéo de début de saison) : https://www.youtube.com/watch?v=pGz6E4yfnJM